Achtung Baby !*

artrom_1115939909_gi_jane8sBon alors ce billet il va faire mal, parce que celui-là je l'ai bien macéré dans une colère aussi profonde que l'est ma cellulite.
Moi, je suis une bonne fille vous savez. Genre poire williams enrobée de chocolat. Mais marre, c'est marre ! Je m'en vais donc vous raconter ce qui me chafouine.

J'étais jeudi dernier devant Desperate Housewives, l'une de mes séries préférées avec Dr House, Weeds, Nurse Jackie, Mad Men, Greys Anatomy, Pushing Daisies, Dexter, 24 heures chrono, Cold Case, FBI portés disparus, Les Simpson, How I Met Your Mother, The Shield, Sex And The City, Starter Wife, Big Love et Friends. Je n'ai pas cité Lost volontairement, parce que même si je l'aime bien celle-là, je n'y comprends rien. Donc je ne la compte pas.

Et après on dit qu'il n'y a rien à la télé.

Bref, je regardais coolos le début de la saison 6 de Desperate Housewives quand j'ai failli m'étouffer sans même l'aide d'un bretzel !

Je suspends mon récit pour dire à celles et ceux qui n'ont pas commencé la saison 6, ni même la saison 5 d'aller voir ailleurs s'ils ne veulent rien savoir de ce qui les attend.

Donc, je m'étouffe car je suis grave vexée ! Ouais, vexée.

J'avais été trop flattée à la saison 5 quand je retrouvais Gabrielle avec 10 kilos de trop, le cheveux gras et pas maquillée. Il nous était arrivé la même chose à elle et à moi : deux enfants. Et pourtant elle menait sa bande de bonnes femmes hystériques, toujours en tête, dans des couleurs bien voyantes au cas où on la louperait. Du coup, je m'étais mise à croire que moi aussi je pourrais être un jour une égérie Loréal.

desperate_housewives_saison5
Suivez-moi les filles, j'crois bien que j'ai trouvé une truffe !

Quand elle s'est mise à perdre du poids en cours de saison, je me suis dit qu'elle n'avait pas tort, que je ferais bien d'en faire de même, que je n'étais rien qu'une grosse feignasse qui préférait taffer pour nourrir sa petite famille plutôt que de s'occuper d'elle et de son corps à longueur de journée, l'ingrate.

J'oubliais vite cette déconvenue quand j'appris que Lynette était à nouveau enceinte de jumeaux ! Je me délectais à l'idée de suivre ses aventures et la courbe de son IMC. Oui parce que Lynette c'est un peu mon héroïne à moi : 4 enfants dont des jumeaux, un époux bien marrant voire limite puéril, une carrière et pour autant un sens de l'humour à décorner les bœufs. J'attendais donc avec impatience cette nouvelle grossesse, car cela ne pouvait que nous souder elle et moi.

Et là, la baffe du siècle. L'aller-retour que j'ai pris ! Lynette, enceinte de trois mois n'a pris que des seins.

78be76865c5afb67eac67f1dd172021b
Fais pas cette tête Lynette, ton Wonderbra est un poil trop serré et alors ?

Comment vous dire... moi à trois mois de grossesse, je ne voyais déjà plus mes pieds, et il n'y avait pas que les seins qui me cachaient la vue de mes orteils. Et pas moyen de mettre ce genre de robe hein avec les bras de camionneurs qui me sont soudainement poussés un matin.

258841
Merci Jennifer d'illustrer si bien mon propos.

OK, cette série ce n'est que du cinéma. Mais ses producteurs ont quand même un devoir moral bordel ! Ils se doivent de refléter un tant soit peu la réalité quand même ! Est-ce qu'ils savent au moins que nous ne sommes pas toutes grandes blondes californiennes, à poitrines siliconées et pommettes remontées ?

Bon, on oublie les clichés et les stéréotypes, qu'est-ce qu'il nous reste ? Et bien de beaux sacs d'os. Bree et Susan si tu souffles dessus elles perdent au moins une côte et Edie, si ça se trouve, elle a été virée de la série parce que jugée trop athlétique (ou comment lancer une rumeur...).

nicolette_sheridan_as_edie_britt_in_underwear_300x400_150409
Vidée parce qu'elle se tapait trois repas par jour

Et puis quand on regarde bien, ils sont où les gros dans cette série, hein ? OK le surpoids est un problème de santé publique au States, mais de là à les éjecter purement et simplement d'une série censée être grand public alors que les obèses représentent 25% de la population là-bas, ce serait de la discrimination que ça ne m'étonnerait pas !

Ils ne sont pas les seuls en plus ! Citez-moi le nom d'un gros qui a réussi à faire son trou dans une série d'aujourd'hui ... j'attends... vous pouvez chercher, il n'y en a pas. Pas la peine de me citer Oprah Winfrey, déjà elle fait dans le talk show et depuis elle a maigri. On pourrait éventuellement citer Hurley dans Lost, mais on ne peut pas dire que ce personnage a eu une vie facile. Gros et dépressif, CQFD.

080221_hurley_vmed_12p
Et en plus Hurley, il a fait une tâche à son T-shirt.
Trop dur pour lui.

Ouais, pas facile d'être gros et de faire de la télé de nos jours. La discrimination positive semble être passée partout, mais pas encore par là. Oh, il y a bien des tentatives. Des tentatives j'ai dit, pas forcément des réussites, hein !

Il y a de nos jours deux écoles. Celle de ceux qui pleurent sur l'épaule d'un coach blond anorexique parce que le 34 est le nouveau 38 et que c'est con pour eux parce qu'ils font un 40. Et il y a ceux qui assument : ils parlent fort, chantent souvent, portent des couleurs qui t'aveuglent et cultivent l'exubérance. Un peu comme s'ils avaient besoin qu'on les remarque plus qu'on ne les regarde.

beth_ditto_02_wenn2470421

marianne_james_gala

017A00D503069820_c1_photo_luce


Entre les deux, pas de salut.

Mais ça vaut mieux que rien, non ?

All_the_Desperate_e521

Vous pouvez remballer les filles, je me mets dès ce soir à la Nouvelle Star.

* Petit message de service à Bulles d'infos qui dirige le comité de surveillance des plagiaires de U2 : Pitié, ne ne me dénonce pas ! Je ne le ferai plus !